Les étudiants du master AlterEurope en voyage d’étude au Maroc, 11-18 février 2017

Le Master AlterEurope est une formation labellisée par l’Université de Lyon et coaccréditée par l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne et l’ENS de Lyon, en partenariat avec Sciences po Lyon (http://altereurope.universite-lyon.fr).

Les enseignements dispensés au sein du master forment les étudiants à devenir des spécialistes des voisinages de l’Union européenne. Fortement internationalisé, le master AlterEurope comporte en première année un voyage d’étude à l’étranger, organisé de façon privilégiée dans un pays du voisinage. Ce voyage est pour les étudiants une occasion unique de se confronter directement aux enjeux qu’ils étudient en cours et sur lesquels ils seront amenés à travailler dans leur vie professionnelle.

Le voyage d’étude des étudiants de la première année du master AlterEurope a été effectué cette année au Maroc, du 11 au 18 février 2017.

Après une journée à Fès, ponctuée par la visite de Médina et une rencontre avec l’Union des associations de la Médina, qui s’attache à réhabiliter le centre historique de la ville et y promouvoir les activités touristiques et économiques, le voyage d’étude a ensuite été entièrement réalisé à Rabat.

Afin d’apprécier les défis en termes d’aménagement du territoire et d’urbanisme auxquels font face le Maroc et tout particulièrement Rabat, une visite guidée de la capitale ainsi qu’une sortie dans la ville nouvelle de Tamesna, située en banlieue, ont ainsi été organisés.

Voyage_etude_2017_Rabat

Des rencontres se sont ensuite déroulées dans des agences des Nations Unies, au Programme des Nations Unies pour le développement et au Haut-Commissariat aux réfugiés. Il y a été question à la fois du contenu et de la mise en œuvre des objectifs de développement de l’ONU dans le royaume chérifien ainsi que de la politique menée par le gouvernement marocain envers les réfugiés et de l’action du HCR à leur égard.

Les antennes des organisations de l’Union européenne sur place ont également été visitées avec un rendez-vous auprès du Bureau Erasmus + et une série de rencontres au sein de la Délégation de l’Union européenne (avec un accueil par Rupert Joy, Ambassadeur de l’Union européenne auprès du Royaume du Maroc, des présentations des personnes en charge de la coopération politique et des relations économiques mais aussi d’une représentante de la Banque européenne d’investissement). Ces entretiens ont notamment permis de mieux saisir les liens multiples que le Maroc entretient avec l’Union européenne, à travers à la fois le volet institutionnel d’un accord bilatéral d’association et le cadre multilatéral de l’Union pour la Méditerranée.

IMG_2243
Voyage_etude_2017_PNUD

Des rencontres ont également été organisées avec les responsables des Archives nationales du Maroc ainsi que de fondations allemande (la Heinrich Heinrich Böll Stiftung) et marocaine (la Fondation Abderrahim Bouabid). Elles ont prêté à des discussions menées à bâtons rompus sur la situation politique du Maroc et l’état des droits humains à travers le pays.

Voyage_etude_2017_Archives
Voyage_etude_2017_Archive

Une autre rencontre a porté sur les activités d’une entreprise française implantée au Maroc et une conférence consacrée au rôle géopolitique tout particulier du Maroc, interface entre l’Europe et le continent africain, a conclu le programme académique. Ce programme de rencontres et d’entretiens a aussi laissé la place à des visites et discussions informelles propices à mieux comprendre le pays.

Ce voyage d’étude riche et varié a ainsi été l’occasion de confronter les enseignements dispensés en cours à l’expérience du terrain et ainsi de les enrichir. Il a aussi permis de rencontrer des personnes exerçant divers métiers et activités en lien avec la formation – contribuant ainsi à l’insertion professionnelle des étudiant-e-s.