Partir ou rester : les aspirations des jeunes moldaves face à la réalité de leur pays

par Fanette Billot et Suzie Testevuide, M1 AlterEurope 2015-2016

Vivre dans « le pays le plus pauvre d’Europe »1 peut paraître être une barrière insurmontable pour toute forme d’ambition et de rêve d’avenir pour un étudiant moldave. En arrivant à Chisinau, les sentences sont graves : « Tous les jeunes moldaves rêvent de partir à l’étranger, en France » nous explique Christian Daudel, consul honoraire de la Moldavie en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ces affirmations sont renforcées par les statistiques qui montrent un pays rongé par le dépeuplement d’un tiers de sa population active, souffrant du mythe d’un futur meilleur à l’étranger. Une moyenne de revenu par habitant douze fois inférieure à la moyenne européenne, une large corruption, une perte de confiance évidente dans la classe politique… Nombreux sont les éléments qui poussent à l’exil souvent envisagé comme la seule chance d’améliorer sa situation économique2.

Lire la suite

Les influences russe et européenne en Moldavie

par Raphaël Riado et Cyrielle Caradot, M1 AlterEurope 2015-2016

La Moldavie, pays d’Europe orientale peu connu des français, est symptomatique des déchirements que connaissent aujourd’hui les pays tampons entre l’Union Européenne et la Russie. A l’instar de l’Ukraine, en Moldavie, trois voies sont envisageables : la voie de l’intégration européenne, la voie nationale et la voie russe. Il est donc particulièrement intéressant de chercher à comprendre les influences russes comme européennes sur la Moldavie et leurs vecteurs.

Lire la suite

Le mythe de l’Eldorado français ?

par Bastien Bruneau et Guillaume Gorge, M1 AlterEurope 2015-2016

« Le français est un projet de vie, c’est la valeur essentielle. Plaider pour plusieurs langues c’est plaider pour plusieurs cultures. Ici c’est plaider pour la latinité [...]. C’est une langue qui porte des valeurs, notamment économiques. La langue française est un privilège1 » : un vibrant plaidoyer de la part de la directrice de l’ULIM, qui témoigne d’une place prépondérante de la culture française dans l’imaginaire de nombreux moldaves. Mais est-ce une réalité ou un simple mythe ?

Lire la suite